Archimaths forum

capes externe, interne, agreg, nouveaux profs....
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 anciens professeurs stagiaires,racontez nous...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boonie
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 107
Age : 33
Localisation : Entre Maroilles et Valenciennes (Nord 59)
Emploi/Etude : PLC2
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 20 Juil - 17:33

Very Happy Bonjour à tous!

voilà,je me suis dit que ce serait sympa que tous les professeurs stagiaires,s'ils le veulent bien bien-sûr, fassent ici le bilan de leur année,tout en expliquant avec le recul s'ils sont satisfaits ou pas de leurs méthodes utilisées lors de cette 1ère année d'enseignement,de leur relation avec les élèves, avec leur tuteur,etc..
bref, chers futurs collègues (espèrons peut-être 'un jour' Embarassed ..) quels précieux conseils donneriez vous aux futurs profs?? 😉
si c'était à refaire,que changerez vous? d'ailleurs, que comptez vous modifier dès la rentrée?
bien-sûr,ceux qui enseignent depuis plusieurs années sont aussi les bienvenus pour nous faire part de leur plus large expérience. Very Happy

Aussi, ce serait bien qu'au début de votre réponse,vous indiquiez la classe que vous aviez,l'acédémie,et s'il s'agit d'un d'établissement classé ZEP ou non.

Merci beaucoup d'avance! 😉
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magali
Invité



MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 20 Juil - 17:43

Alors, j'étais dans l'académie de Versailles, département de l'Essonne, ville de Marcoussis (pour ceux qui suivent le rugby, c'est là que vont être les joueurs en septembre Smile)
Chouette on va pouvoir se rincer l'oeil les filles Wink (je vais me faire tuer moi...)

Je vais faire court quand même...sinon j'ai pas fini Laughing

J'avais des sixièmes bien sympathiques ma foi, un collège tranquille mais qui accueille la communauté des gens du voyage : des personnes sédentarisées mais vivant toujours dans les caravanes ; je vous laisse imaginer les enfants : j'en avais un qui chantait à tue-tête sur la table...

Pour cette année de stage, j'étais à Etiolles pour l'IUFM : deux journées par semaine, une pluridisciplinaire et l'autre disciplinaire. En maths, on a fait des choses intéressantes mais pas forcément en rapport avec notre classe, je ne suis pas certaine que le dixième nous serve un jour...malgré la bonne persévérance des formatrices. Quant à la journée pluridisciplinaire, j'ai trouvé ça nul, les conférences étaient du style "élève au centre du système" ou comment nous apprendre qu'être adolescent est difficile. Vous savez quoi, les filles ? Il paraît que les règles représentent un sacré chamboulement ; on n'était pas au courant...Laughing
Bref IUFM mitigé, beaucoup de sous en l'air alors que seules qques journées ont été satisfaisantes, notamment les mises en situation avec des comédiens qui jouaient les enfants terribles : au moins on pouvait expérimenter, ils nous insultaient ou étaient limite agressifs, mais au moins on ne risquait rien ! On a indiqué vouloir plus de journées de ce type, mais on nous a répondu problème de budget...

Pour le stage lui-même : il faut s'entendre avec son tuteur, moi je n'ai eu aucun souci mais j'ai des amis pour qui ça n'a pas été le cas. C'est stressant quand même, on n'a qu'une classe (enfin vous en aurez deux !!!), et c'est difficile de garder son intégrité quand le tuteur vient nous voir une heure par semaine. Je pense que les enfants s'en sont rendus compte, surtout que ma collègue d'histoire était elle aussi stagiaire, mais ils ne nous l'ont pas fait sentir. Il faut être juste avec eux, punir quand il faut, laisser passer quelquefois c'est pas tjs facile ; et si c'est la meilleure élève, eh bien il faut la punir aussi !! (elle a pleuré un quart d'heure mais les autres trouvaient normal que je la punisse...) Sinon c'est fini pour vous, vous ne serez pas respecté. Souriez aussi Smile

Les visites ; grand stress, il faut s'entendre avec sa classe ! Ca tombe bien, ils ont vraiment jouer le jeu, alors que d'habitude ils étaient plutôt bavards...

Le mémoire, bah je ne suis pas sûre que ça serve à grand-chose mais bon c'est intéressant quand même, surtout que je l'ai fait avec une amie, on pouvait ainsi confronter nos points de vue.

Enfin qu'est-ce que je changerais ? Mon attitude au début : on ne le dira jamais assez, mais effectivement, il faut être ferme, ne rien laisser passer, quitte à être tyrannique jusqu'à la Toussaint, mais je pense ne pas l'avoir été suffisamment, donc après ils se permettent plein de choses. Mais bon il faut aussi les materner, ce n'est pas toujours facile de faire la part des choses !!

En tout cas bon courage, et bienvenue dans l'Education Nationale si vous avez votre CAPES ; vous verrez y a plein de désillusions (notamment au niveau mutations...) mais plein de joies aussi, surtout quand à la fin de l'année on vous donne un petit papier où est écrit "Madame, je vous adore "Smile
Revenir en haut Aller en bas
LyP
Invité



MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 20 Juil - 17:44

J'ai fait 5 mois de stage à Pau en 2000 avant de démissioner.
Ma classe était une 4ième, dans la banlieue résidentielle riche (avocats, fonctionaires, médecins...).
Les élèves étaient très sympathiques, et moi aussi d'ailleurs, à tel point que je n'ai jamais su tenir ma classe : quand je me fachais, ils ne m prenaient pas au sérieux.
Je me demande ce qui foirait : est-ce que je me fachais trop tard ? Aurais-je du être sévère dés le début ?
Autre question que je me pose : qu'est-ce qu'une punition ? A l'IUFM on nous disait "ne surtout pas mettre l'élève dehors, s'il lui arrive quelquechose vous êtes résponsable". Oui mais alors on fait quoi quand un élève pourri le cours ? Eh bien, nous enseignait-on : 1°) le petit mot dans le carnet 2°) l'exercice à faire. Bôf, je trouve ça plutôt abstrait comme punition.

Et vous, comment pratiquez-vous la punition ???
Revenir en haut Aller en bas
emilie
Invité



MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 20 Juil - 17:44

Bon, je suis assez loin de mon année de stage (j'entame ma troisième année de titulaire à la rentrée) mais je partage tout de même mon expérience
Pour ce qui est de mon stage, j'étais en lycée et j'avais une première ES et une première STT (STG aujourd'hui) donc très peu de problèmes de discipline
Puis première année de titulaire: je suis en poste fixe dans un établissement APV (je précise que c'était mon premier voeux parce que je ne voulais pas être TZR): et cette première année a été plus difficile car comme vous, j'ai voulu être trop gentille avec les élèves et il était trop tard quand j'ai voulu redresser la barre (heureusement que je n'ai pas été inspectée cette année là). Et cette année, deuxième année dans le même bahut, j'ai été ferme dès le début (j'ai même chopé la réputation "cette prof donne que des mots dans le carnet et des punitions")
Mais ça marche les mots dans le carnet et les punitions parce que au moins je pouvais faire cours correctement, je rentrais bcp moins stressée que l'an dernier et je me suis vraiment épanouie dans ce métier
En bref, ce que je veux vous dire c'est de ne pas culpabiliser à mettre des mots ou des punitions parce que les gamins le méritent et ça les aide à avancer (enfin pas tous).
Et pour ce qui est de mettre les élèves à la porte, je pense que si c'est nécessaire parce que l'élève empêche le bon fonctionnement du cours, et bien il faut le virer mais pas le laisser libre: lui donner un travail à faire en permanence (dans la plupart des établissements ça se passe comme ça)
Bon, excusez moi d'avoir été aussi longue et j'espère vous avoir apporté quelques conseils
Revenir en haut Aller en bas
cél83
Invité



MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 20 Juil - 17:45

Je veux bien partarger ma "courte" expérience (T1 cette année mais en congé maternité depuis mi-janvier).
Mon année de stage fut vraiment cahotique. J'avais une 4ème qui a très vite compris que j'étais jeune et inexpérimentée. Il est vrai que les visites de ma tutrice leur ont mis la puce à l'oreille mais en même temps comment avancer si elle ne me voit pas en situation. Comme beaucoup je n'ai pas été assez ferme dès le début et les élèves en ont profité surtout que mon établissement pronait le nonrenvoi de cours des élèves, ce qui m'aurait aidée quelquefois. Malgré les moments de "déprime" (pourquoi avoir tant perdu de temps à vouloir faire ce métier?), je me suis accrochée et à la fin de l'année, j'ai même pousser l'ironie jusqu'à les remercier pour mon année de stage ,et là, stupeur dans les rangs "Mais madame avec tout ce qu'on vous a fait!". Je leur ai ensuite demandé de m'écrire chacun un mot sur l'année écoulée et beaucoup ont souligné mon manque d'autorité et déploré le fait que certain en aient profité. Le plus drôle sur cette année de stage, c'est que c'était les parents qui avaient peur de moi quand je les convoquaient et non les élèves.
Mon année de titulaire fut différente: nouvel établissement, toujours des 4ème (2 classes) et 3 5ème de plus j'étais PP d'une des classes de 4ème. Le fait d'être PP m'a aidée pour asseoir mon autorité, les élèves ne me considéraient pas comme jeune titulaire car si j'étais prof principal c'est que j'avais déjà une certaine expérience puisqu'on me confiait cette responsabilité. J'ai été plus ferme dès le début (pas encore assez mais je suis sur la bonne voie) et l'année a été beaucoup plus calme. Le fait d'avoir plusieurs classes aide aussi à s'épanouir, 1h sur la journée peut mal se passer mais le reste se passe relativement bien alors qu'en stagiaire 1h se passe mal, si c'est notre seule heure de cours alors toute la journée est mauvaise (c'est pour ça que peut-être avoir deux classes en stagiaire n'est peut-être pas un mal, non ne me tapait pas Laughing je dis juste que peut-être moi ça m'aurait aidé à relativiser). Un petit exemple des élèves testant le professeur en début d'année: 3 élèves arrivent à mon deuxième cours 20 min en retard (après une récréation), je les empêche d'entrer et les renvoie (dans cet établissement, on a le droit), ils reviennent 5min plus tard avec un surveillant qui les fait s'excuser devant toute la classe de leur irrespect envers moi et le réglement intérieur et ensuite pendant toute l'année aucun retard à mon cours pour cette classe, alors que si je les avaient laisser entrer dès le départ je ne pense pas que j'aurais eu ce résultat. Même si je ne suis pas pour le renvoi de cours, il est parfois nécessaire, je m'explique: j'ai une élève de 5ème déscolarisée, problèmes familiaux etc... au début tout allait bien, elle participait même à mes cours, mais au bout d'un mois, elle arrive 15 min en retard donc je la renvoie et à partir de ce moment, elle m'a pourrie tous les cours auxquels elle assistait, si je l'ignorais elle m'aboyer dessus comme quoi je ne faisais pas attention à elle, que je ne l'aimais pas, si je lui parlais elle me répondait grossièrement en me tutoyant, la solution trouvée avec la CPE, après multitude d'heures de consertation et de multiples stratégies, fut de la renvoyer systématiquement de mon cours pour que la classe puisse travailler (remerciement de la part des élèves qui n'en pouvaient plus de son manège à tous mes cours).
Pour ce qui est des punitions, elles sont graduelles: remarque orale, mot dans le carnet, exos supplémentaires, colle semaine, colle mercredi après-midi, renvoi de cours, rapport en vue d'un avertissement, commissions de vie scolaire (assemblée très drôle où tous les professeurs font face à l'élève et ses parents pour leur dire tout ce qui ne va pas et lui donner une dernière chance (4 dans la classe où j'étais PP) )puis renvoi de l'établissement. Avec un élève, on avait fait un petit contrat, il m'avait fait un petit mot où il avait écrit "je parle pas" et dans le cours si je lui montrais ce mot, il savait qu'il devait se calmer pour ne pas avoir de mot dans le carnet et ça marchait plutôt bien.
Pour conclure, je sais quand je suis lancée on ne m'arrête plus Laughing , soyez ferme dès le départ, on ne le dira jamais assez.
Revenir en haut Aller en bas
Magali
Invité



MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 20 Juil - 17:46

Merci emilie et cel83 !!
En effet, le renvoi de cours est utile, quand les surveillants derrière ne jouent pas avec l'enfant... Pour mon gamin du voyage que je renvoyais régulièrement, il finissait par le demander !!!
Pour ce qui est de la fermeté, je vais essayer de l'être plus, mais c'est ce qui me fait peur.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
ln62
Invité



MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 20 Juil - 17:47

Cette année, j'ai eu une classe de 4ème. Comme beaucoup, je n'ai pas été assez ferme dès le départ. De plus, ils ont su de suite que j'étais stagiaire. Imaginez donc!! Ils ont énormément profités de la situation!! Heureusement pour moi, ils n'étaient pas très sympathiques avec d'autres professeurs. Nous nous sommes donc soutenus pour faire face à la situation. Donc un petit conseil : entendez vous bien avec vos collègues et n'hésitez pas à leur demander conseil. En fait, mes élèves n'étaient pas méchants mais ils aimaient embêter le monde. Néanmoins lors des deux visites ils se sont tenus corectement et j'ai même eu des chocolats à la fin de l'année! Very Happy
Donc soyez ferme, très ferme ( plus facile à dire qu'à faire ). Et tenez bon! Ne jamais craquer devant eux!!! La situation s'améliorera au fil des mois.( ce fut mon cas )
Bon courage à vous tous!
Revenir en haut Aller en bas
crecre
Invité



MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 20 Juil - 17:48

Je pense que mon témoignage peut aussi être intéressant, vu que je suis "auorisée à effectuer une deuxième et dernière année de stage", à redoubler donc.
Je me retrouve dans tout ce que vous avez dit sur la fermeté, et surtout "plus facile à dire qu'à faire". J'avais une classe de Seconde (pas le niveau le plus facile me semble-t-il), avec des élèves gentils mais agités. Et je n'ai pas su prendre contact avec mes collègues de la classe, ni avec les collègues de la vie scolaire : à la rentrée prochaine, je commence par faire le tour de tout le monde !
En fait, j'ai mis beaucoup de temps à me rendre compte que mes élèves n'étaient pas tous (et loin de là !) tels que j'avais été, à savoir sérieux, disciplinés, attentifs, appliqués... et donc je n'ai pas réussi à les faire travailler (surtout ceux qui ne le voulaient pas). Et ça ne s'est pas vraiement arrangé pendant l'année.
Je me suis bien entendue avec ma tutrice, mais je pense qu'elle a eu du mal à savoir me dire les choses, étant donné mon âge (33 ans déjà !). Alors que pendant mon stage de pratique accompagnée (5 semaines dans un collège, dans la classe d'un prof, d'abord à observer puis à enseigner), j'ai beaucoup progressé.
Je ne regrette pas de refaire mon année, car je pense que j'aurais étét très vite débordée avec un service complet à la rentrée. Et puis avec la réforme, je vais certainement avoir 2 classes (progrès !), et comme j'ai déjà validé mon mémoire, l'année risque d'être plutôt tranquille...
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine



Féminin Nombre de messages : 14
Age : 33
Localisation : Seine saint denis
Emploi/Etude : T2 Maths
Niveaux : 6 5 4
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 3 Aoû - 20:40

Salut,
je vais certainement répéter beaucoup de ce qui a été dit précédement.
l'année passée, j'étais néo-tit en seine saint denis.
Mon année de stage s'est plutot bien passée. J'avais une classe de seconde assez sympa et plutot scientifique, donc pas trop de pb.
En revanche, en septembre dernier, je me suis retrouvée sur 2 collèges de seine saint denis, avec 2 cinquième et 3 quatrième... (les TZR écopent souvent de 4ème, car peu de profs en veulent!)
et en effet, je n'ai pas été assez sévere. Il faut etre très rigoureux, pour citer un de mes collègues: il faut "dire ce qu'on fait, et faire ce qu'on dit".
je crois que ça résume bien la situation.
Les élèves testent au début, et s'ils sentent un faille.... ils s'y engouffrent jusqu'à faire craquer le prof.
Cette année a été très pénible, et j'ai plusieurs fois songé à arreter. Ce qui m'a aidé, c'est de parler avec les collègues. Ce n'est pas une tare d'avoir du mal, et c'est très important de raconter qd qqch ne va pas avec une classe. Au début, on a l'impression de géner, mais dites vous que dans qqes années, si un jeune collègue arrive et a des difficultés, vous n'allez pas le laisser tomber!!
Du coup, j'ai été bien soutenue, et j'ai terminé l'année un peu mieux qu'elle n'avait commencé. Et j'espère beaucoup sur cette nouvelle rentrée pour me faire une image de prof qui tient ses classes.
Donc si j'ai 2 conseils:
- ne pas avoir pitié des élèves , ou mal au coeur de les punir, ils ne cherchent que les limites!
- parler beaucoup avec les collègues plus experimentés, et la vie scolaire et ne pas hésiter à demander de l'aide. (j'ai fait intervenir les CPE plusieurs fois dans mes classes)
Et dites vous bien qu'il faut bien une première année, et qu'on ne peut pas etre parfait du premier coup.
bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fra

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Age : 49
Emploi/Etude : maman de 4 ptits loups
Niveaux : licence de maths
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   Ven 3 Aoû - 23:49

j'avoue que j'ai eu une année très pénible il y a deux ans, moi aussi...en tant que remplaçante d'une remplaçante qui avait craqué...et ils voulaient me faire démissionner aussi...une classe dont 6 énergumen passaient leur temps à gênre les autres, je passais mon temps à les exclure(pas d'autre choix...) ils ne craignaient rien, ni les punissions, ni les colles, ni les mots dans le carnet(qu'ils n'avaient jamais avec eux ou bien ils les perdaient...et leurs parents étaient impuissants...) j'avoue avoir craqué et même versé une larme les 15 premiers jours puis je me suis accrochée...mais j'en veux à la direction de ne pas les avoir mis dehors pendant deux mois!!! histoire de leur montrer qui décide ici! ça marque de se trouver avec ce genre d'élève qui nous fixe sans baisser le regard, qui même pourrait se montrer violent(du moins leur regard en dit long)...mais j'ai réussi à faire des maths, des vrais avec les autres élèves, en allant bien sur à l'essentiel... ce n'était pas du tout une zep...

je ne vois toujours pas quelle attitude prendre devant ça... on m'a conseillée de les placer par ordre alphabétique mais ça n'avait rien changé...

je précise que celle qui était avant moi faisait sans arret appel aux surveillants mais ça n'a rien changé, c'était même pire...elle a fini par se mettre en maladie puis partir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: anciens professeurs stagiaires,racontez nous...   

Revenir en haut Aller en bas
 
anciens professeurs stagiaires,racontez nous...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Racontez nous vos voyages
» Stagiaires : vous toucherez une indemnité de 1000€ (sauf si vous faites votre stage dans la ville de votre Espe)
» Racontez-nous vos rêves/cauchemars
» 3 arrêtés fixent les conditions de titularisation des stagiaires
» Aides au logement pour les professeurs stagiaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archimaths forum :: Après les concours : néotitulaires et routards :: Les nouveaux profs-
Sauter vers: